AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Clarith Croquelune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Croquelune

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Race:
Alignement:
Arme:

MessageSujet: Clarith Croquelune   Ven 18 Sep - 13:34

"Une journée où le sang ne coule pas est une journée sans soleil"
Attribué à la sorcière List Rôdesang


Ambiance

  • Identité

    Nom : Croquelune (Anciennement Midgard)

    Prénom : Clarith (Prononcer Clarisse)

    Surnom : Croquelune

    Âge : 23 ans

    Taille : 167 centimètres

    Poids : 63 kilogrammes

    Race : Humaine

    Nationalité : Strygoïs




  • Apparence générale

    Clarith est une jeune femme d'assez petite taille, aux formes assez marquées. De ses longues jambes fines jusqu'à ses épaules douces et frêles en passant par ses hanches magnifiquement sculptées, Clarith n'en donne pas moins une certaine impression de sauvagerie latente. Son visage est fin, mais carré, aux lèvres droites et épaisses, affichant un piercing d’argent. Ses oreilles ne sont pas en reste, totalisant pas moins d’une dizaine de piercings de divers métaux.
    Sa peau rêche et desséchée est étrangement sombre, parsemée de cicatrices, ses veines saillantes, ses muscles grossièrement taillés et son dos vouté où trône fièrement un tatouage ésotérique.

    Spoiler:
     

    Cette impression de bestialité se trouve renforcée par l’épaisse tignasse noire que Clarith a sur la tête. Ses épais cheveux aux reflets grisâtres ne sont que très rarement coiffés, mais qui donnent un air plus digne à la dame lorsqu’ils le sont. Coupés court sur le devant (et n’importe comment), ils ne la gênent généralement pas en combat.
    Habituellement masqués par une capuche ou par des mèches de cheveux, ses yeux ne sont visibles qu’en de très rares occasions, mais nul doute que l’infortuné qui croiserait son regard y lirait absence de pitié notable, cruauté inflexible et soif de plaisirs indicibles, dans ces beaux yeux à l’éclat bleuté. Fortement marqués par le manque de sommeil, ils en paraissent presque noirs tant les cernes qui les entourent y sont épaisses.
    Toujours habillée d’amples toges miteuses masquant entièrement son corps, le plus souvent de couleur brune ou noire, longues et lourdes, recélant plusieurs poches servant à cacher toutes sortes de choses. Dessous, elle ne porte que des vêtements plus légers, plus adaptés aux affrontements, notamment un débardeur de tissu et un simple pantalon de toile.



  • Caractère

    Comportement : Sous son apparence physique quelque peu... rebutante, la personnalité de Clarith est tout aussi sauvage, sinon plus. Désagréable au possible, amère avec les autres, les rares qualités rendant possible une vie en société sont feintes. Menteuse et manipulatrice, elle n’hésite jamais à se servir des autres et à les considérer comme des pions si cela est nécessaire à ses objectifs.
    Impitoyable et dénuée de toute forme de scrupules, elle est aussi paranoïaque au possible, trois traits de caractères nécessaires, voire indispensables à la dure vie de Strygoïs. Intelligente, malicieuse et inventive, la jeune femme refuse de mettre son talent au service de desseins plus nobles.
    Jeune femme aux penchants égoïstes largement exacerbés, elle ne pense à rien d’autre qu’elle même, et repousse l’idée de se lier aux autres.
    Ses facultés lui permettant parfois d’entrevoir l’avenir, ses visions se trouvent souvent peuplées de cauchemars indicibles, de voix spectrales indiscernables chuchotant dans les ténèbres, le mental de Clarith s’en retrouve souvent perturbé, incité aux actes les plus cruels.
    Il lui arrive souvent de se parler à elle-même, avec des voix différentes, volées aux âmes de malheureux quidams...


    Qualités : Les bons cotés de Clarith profitent rarement à d’autres personnes qu’elle-même. Ruse, instinct de survie surdéveloppé et sens des affaires exceptionnel sont ses principales qualités. Très pragmatique, elle ne doute qu’en de rares occasions, et ne laisse jamais rien au hasard. Vive de corps et d’esprit, elle n’hésite jamais à se servir de la force pour résoudre un conflit, même si elle n’aime pas spécialement attirer l’attention sur elle. Maitresse inconditionnelle des arts magiques, ses connaissances dans ce domaines sont spécialement vastes, et elle peut, grâce à ça, rendre tout un tas de services (payants, ça va de soi) normalement inaccessibles au commun des mortels.
    Sachant plus où moins contrôler ses pulsions violentes, elle bénéficie de nombreux contacts lui devant quelques services, et est toujours au courant de "la bonne info" => payante.


    Défauts : Bien que pouvant être agréable, polie, voire parfois charmante, ce comportement n’est qu’une vulgaire façade. Véritable plaie pour toute société dite civilisée, Clarith est en réalité méprisante envers la plupart des gens. Femme arrogante, bornée, vulgaire et sans-gène, ses penchants pour la violence en font une tueuse psychotique et sournoise, certes, mais néanmoins tout ce qu’il y a de plus efficace.
    Fortement individualiste et insensible à la misère des autres aussi bien qu’à toute forme de compassion, la jeune femme ne pense qu’à sa seule et unique survie... aux dépends de celle des autres


    Aime : Les meurtres crapuleux, les connaissances mystiques et leurs applications (notamment tester des formules aux effets imprévus, d’où les nombreuses cicatrices sur sa peau...). Sinon, elle raffole des cabarets et des spectacles musicaux, des ruelles sombres, des gens honnêtes faciles à escroquer (ou pire...). Les plaisirs malsains, jouer des mauvais tours. Toutes sortes de boissons alcoolisées; pour tout dire, elle y est légèrement accroc, ce qui influe sur son comportement lorsqu’elle est en manque. L’argent, aussi, et le dépenser encore plus. Mine de rien, elle aime bien sa maitresse, même si ça ne veut pas dire qu’elle lui fait confiance...
    Et j’allais oublier : Elle-même. A fond.


    N’aime pas : Rester à rien faire, s’ennuyer, qu’on lui tienne tête un peu trop longtemps. Les gens, le froid, le calme. Les gens, les hommes, les femmes, les enfants, les petits chatons mignons, etc... Elle déteste aussi les chasseurs de sorcières, sauf ceux qui sont morts (ou mourants), les gens bien intentionnés, ainsi que toute autre forme de magie que la sorcellerie.



  • Histoire

    On raconte qu’aux origines du Monde, les premiers êtres à manifester des pouvoirs surnaturels furent des femmes.

    Capables de percevoir les énergies magiques, elles étaient cependant incapables de les utiliser correctement. Ne bénéficiant d’aucune affinité élémentaire, leur magie fut décrite plus tard comme étant "imparfaite" par ceux ou celles qui se voyaient capables de contrôler les éléments.
    Méprisés par les autres types de mages, souvent chassés comme boucs émissaires, ces sorciers et sorcières aux pouvoirs parfois immenses mais aussi inutilisables qu’incontrôlables se réunirent en la première organisation de sorcellerie, qui fut appelée la Cabale des Sorcières.
    Des années, des siècles durant, ils compilèrent des savoirs, du plus banal au plus dangereux, et apprirent à s’en servir. Au fil du temps, certaines branches apparurent, comme la nécromancie et beaucoup d’autres spécialisations, mais la sorcellerie est, jusqu’à aujourd’hui encore, la forme de magie la plus pure et variée.
    A tort, les membres de la Cabale sont considérés comme les moins puissants, mais leurs connaissances, leur nombre et leur force peuvent se révéler dévastateurs.
    Organisation tentaculaire existant depuis trop longtemps pour que ses membres puissent s’en souvenir, tous les gouvernements du Misanris cherchent à la détruire par tous les moyens, du moins officiellement...
    Seuls êtres capables de percevoir et d’appréhender le futur, beaucoup de sorciers sont recherchés par des hommes de pouvoir souhaitant connaître leur misérable destin par le biais de mystiques...

    Loin d’être une organisation de bienfaisance, la Cabale cherche avant tout à assurer sa survie. De ce fait, ses membres sont souvent des individus retors, sournois et corrompus qui n’obéissent qu’à une seule loi : celle du plus fort. Aussi les faibles d’esprits sont-ils rapidement exclus, voire éliminés par un rival ambitieux. Loin d’être soudés et unis comme des frères, les membres de la Cabale poursuivent généralement leurs propres buts et ne sont en pratique pas soumis aux dirigeants de la Cabale.
    La tête pensante de l’organisation est un conseil des dix sorcières parmi les plus puissantes appelées les Héritières Noires. Souvent occupées à comploter dans le dos des autres au lieu de faire cause commune, elles sont en règle générale dispersées aux quatre coins du Misanris, elles ne se réunissent qu’en temps de grave crise où lorsque la situation leur paraît profitable. Au cours de l’histoire, on a ainsi vu la Cabale s’allier à la Guilde des Nécromanciens en échange d’objets magiques, aux vampires en contrepartie de connaissances ésotériques où à d’autres organisations, le pacte se terminant souvent par une trahison dans les règles de l’art...



    On ne sait que très peu de choses à propos de la sorcière Clarith Croquelune avant qu’elle n’apparaisse pour la première fois aux cotés de l’Héritière Noire List Rôdesang dans une affaire de vol et d’assassinat. Certaines archives font état de la disparition de Clarith Midgard, à peine âgée d’un an lorsqu’elle fut enlevée par un malfaiteur qui n’avait pourtant pas touché à l’argent, mais tué les parents de la fillette. Aucune trace n’ayant été trouvée, l’affaire fut classée à grand regret, et le nom de Clarith Midgard fut oublié, personne n’espérant plus la revoir un jour.
    Aucun recoupement ne fut fait avec l’apparition, une quinzaine d’années plus tard, d’une certaine Clarith Croquelune...

    Effectivement enlevée par l’Héritière Noire List Rôdesang dès son plus jeune âge, Clarith Midgard fut autant entrainée aux arts ésotériques qu’aux dogmes de la Cabale des Sorcières. Formée par l’une des sorcières les plus douées de ce monde, Clarith Croquelune, comme elle fut plus tard renommée montra bien vite quelle élève brillante elle était. Avide de connaissance autant que de sang, son engouement ne cessait de surprendre sa maitresse. Toutes deux aussi sournoises l’une que l’autre, leurs plans sadiques causèrent la mort de plusieurs centaines de personnes.
    Leur exploit le plus notable, du moins leur est-il attribué, est leur alliance avec un vampire qui participa avec elles, à la mise à sac d’un château et au massacre d’une garnison entière de soldats, orchestrée dans le simple but de dérober un livre ancien. Trop occupé à se nourrir de l’un des gardes, leur allié vampirique ne vit pas leur trahison venir et fut abattu dans le dos. Les sorcières filèrent par la porte d’entrée, triomphantes, devant des villageois ahuris.
    En moins de vingt ans, Clarith était devenue une sorcière accomplie, et comme l'exige la loi de la Cabale, après vingt années d’instruction, sa maitresse devait la juger apte à continuer seule, où à mourir dans le cas contraire.

    Tout ce que l’on sait, c’est que depuis trois ans, ni l’une ni l’autre n’ont plus fait parler d’elles, au grand soulagement de certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croquelune

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Race:
Alignement:
Arme:

MessageSujet: Re: Clarith Croquelune   Lun 21 Sep - 20:33

  • Fiche technique

    Liste des sorts
    La sorcellerie regroupe des techniques toutes plus variées les unes que les autres, en des domaines si vastes qu’en faire la liste ici serait impossible, donc je vais me concentrer sur les plus utilisées en combat.

    -Malleus Maleficarum : "Le marteau des sorcières" est censé être l’attaque la plus dangereuse qu’une sorcière puisse porter. Si la baguette touche l’ennemi, celui-ci est violemment éjecté sur plusieurs mètres. Le point d’impact est généralement gravement brulé et les organes endommagés. La puissance varie selon le niveau de la sorcière qui l’utilise et à son niveau, Clarith est capable de tuer sur le coup un humain normalement constitué. Corps-à-corps.

    -Aflame Inferno : Attaque de flammes variant selon la distance à laquelle se trouve l’adversaire.
    -Corps-à-corps : Puissante déflagration à la pointe de la baguette, servant surtout à éjecter.
    -Moyenne/longue distance : Langue de feu d’environ un mètre de large fonçant vers l’ennemi avant de s’éteindre.


    -Male Fulguris : Éclair continu qui file en ligne droite et de façon continue vers sa cible à grande vitesse. Capable de perforer une armure sans peine, le sort peut être bloqué ou esquivé, mais jamais dévié. Seule la volonté du sorcier peut y mettre fin. Moyenne-longue distance.

    Armes possédées

    -Rôdesang : Cette arme possède deux lames extrêmement fines mais tout aussi résistantes. Elle s'attache au poignet, de sorte que son porteur ne puisse pas la lâcher en combat. Vendue (je ne vous dis pas le prix, c'est indécent) par List à sa disciple, ce poignard transmet une partie de l'identité des victimes à leur assassin.
    Spoiler:
     


    -Ori : Baguette servant à canaliser les énergies émanant du corps de la sorcière. "Montre-moi ta baguette, je te dirais qui tu es" est un dicton répandu dans la Cabale, comme quoi une baguette est aussi bien une arme qu'un statut social.
    Ori est simplement faite de bois de Strygoïs et renforcée d'argent pur ou semi-pur par endroits...

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Clarith Croquelune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Misanris :: Premiers pas :: Présentation de votre personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: